Actualité
 
Avis de recrutement
POURQUOI PORTER DES LUNETTES ?
La Famille salésienne du Congo pleure le Père Dominique SIMONS
Publicité sur la médecine traditionnelle : Le C.S.A.C rappelle les responsables des médias à l’ordre.
Le Révérend Père Michel MAKONGA parle de l'Indulgence plénière
Célébration du bicentenaire de Don Bosco Le Pape François a accordé l'indulgence plénière
Dura lex, sed lex, Le président de l'Ordre des pharmaciens déchu de ses fonctions
Le Pharmacien FERDINAND NTUA est formel : « Il faut scinder le ministère de la Santé publique en deux autres distincts! »
CONSEIL PROVINCIAL DE L'ORDRE DES PHARMACIENS DE KINSHASA Lazare MAZOMBE, président sortant, va-t-il briguer un autre mandat ?
Lutte contre le VIH/SIDA dans l'enseignement secondaire congolais « Etoffer davantage le programme scolaire congolais en matière de lutte contre le VIH/SIDA ».
Message de l'UNESCO face au VIH/SIDA Savoir envoyer le bon message, éviter la stigmatisation et l'exclusion
Contribution à la recherche scientifique contre le VIH/SIDA, Le Prof Dr MVUMBI LELO déclare : « La recherche menée en RDC n'a pas connu le retentissement qu'on pouvait en attendre »
Le cri d'alarme de MSF/B
ONUSIDA : En avant pour l’objectif 90-90-90 d’ici à l’an 2020
PNLS, Quelles orientations pour la lutte contre le VIH/SIDA ?
Depuis plus de 32 ans, La RD Congo aboie, le SIDA passe !
30.000 observateurs électoraux à l'école de la CENCO
La fosse commune de MALUKU empoisonne l'atmosphère
ORDRE DES PHARMACIENS | Suspension préventive du Président du Conseil national
Dura lex, sed lex, Le président de l'Ordre des pharmaciens déchu de ses fonctions

 

 

Sur décision de la Chambre d'appel de l'Ordre des pharmaciens, publiée le 06 février 2015, est déchu de ses fonctions le président  en exercice du Conseil national de l'Ordre, le pharmacien Louis CHANDENDE ENZUN LOBERI,  colonel de la Police nationale congolaise.

Que reproche  t- on  à M. CHANDENDE ?

L'affaire remonte à décembre 2013. Le Conseil national  était convoqué en session budgétaire ordinaire par son président,  le pharmacien  CHANDENDE ENZUN LOBERI.

Cependant, dès le début de la session, le président de l'Ordre arrive au siège  accompagné d'une cohorte de policiers amés, donne à ces derniers qui exécutent  l'ordre de procéder  à l'arrestation de deux membres du Conseil déjà présents  sur le lieu, en l'occurrence, le secrétaire et la trésorière de l'ordre qui sont  amenés au  parquet de Kalamu où ils sont incarcérés. Notons qu'ils ne seront libérés que le lendemain après  avoir payé des amendes.

Quand il se pointe à son tour au siège  de l'Ordre dans le but de participer à la réunion du Conseil prévue, le vice  président, le professeur JB KALONJI NDOUMBA n'échappera à la tentative d'arrestation que par sa capacité de persuasion en démontrant à la cohorte policière l'irrégularité de sa manœuvre ainsi que les conséquences fâcheuses qu'eux  mêmes les policiers n'allaient pas manquer de connaitre.

L'atmosphère du travail étant ainsi perturbée, le Conseil national  suspendra sa session  ordinaire pour la renvoyer au mois de janvier 2014, le temps de faire face au malheureux incident créé par le président de l'Ordre. Une commission de facilitation  composée de quatre membres est mise sur pied à cet effet.

A la reprise de la session en janvier  2014, le Conseil national prendra deux  décisions, la première traduisant le président CHANDENDE en Chambre de discipline conformément à l'article 48 de la loi, et la deuxième le suspendant préventivement de toutes ses fonctions (article 59).

Le pharmacien CHANDENDE ne s'est  jamais présenté devant la chambre  de discipline dont il conteste aussi bien la qualité que la composition. C'est ainsi que  le Bureau du Conseil provincial de l'Ordre des pharmaciens de Kinshasa, juridiction à laquelle appartient le pharmacien CHANDENDE, a transmis son dossier  au Conseil national, qui, à son niveau, a constitué la chambre d'appel conformément à l'article 52 de la loi portant création  de l'Ordre  des pharmaciens. C'est cette chambre d'appel qui a statué sur le dossier RDA 003/14  opposant le pharmacien CHANDENDE au Conseil national de l'Ordre.

Ainsi donc, la Chambre d'appel N° 001/14 de l'Ordre des pharmacien a décidé ce qui suit : le pharmacien CHANDENDE EZUN LOBERI  Louis est privé de toutes ses fonctions pendant une durée de six mois ; le pharmacien  CHANDENDE ENZUN LOBERI  Louis  est déchu de ses fonction de président du Conseil national conformément à la loi ; le pharmacien CHANDENDE ENZUN LOBERI Louis est  condamné au paiement des frais d'instance qui s'élèvent à 480.000 Francs Congolais.                                      

Notons par ailleurs qu'en plus  du dossier du pharmacien CHANDENDE, la chambre d'appel  a eu à statuer sur le dossier RDA 001/14 opposant le pharmacien  NDJOLI  EMBAKA au Conseil  provincial de Kinshasa,  ainsi que  le dossier  RDA 002/14 opposant le pharmacien PHAMBU PHAMBU Cédric au Conseil provincial de Kinshasa. Dans ces deux  derniers dossiers, la Chambre d'appel a annulé les décisions prises par la Chambre de discipline à l'encontre des deux pharmaciens pour défaut de qualité.

A l'ordre des pharmaciens, il n'est pas question de faire la politique de deux poids  deux mesures. Pour  tout le monde, la loi est dure, mais c'est la loi.

 

KIRI ELCARI

Share KIRI ELCARI. Edition N°100 du 27 Avril 2015
   
 
 
   
 
A Propos de PSD   Actualité   Archives  
 
 
 
 
  Fermer
  Fermer
  Fermer